Le live-date d’Abricot pour contrer la solitude du confinement

Le live-date d’Abricot pour contrer la solitude du confinement

La pandémie de Covid-19 fait trembler le monde entier depuis quelques semaines. Elle bouleverse nos habitudes et oblige les gouvernements à mettre des mesures restrictives de liberté que personne ne pouvait imaginer il y a quelques mois encore. Toutefois nous nous y plions, conscients que la résorption de la crise se fera plus rapidement si chacun demeure responsable. En effet, c’est probablement grâce au confinement (et aux supers soignants, caissiers, routiers, nos héros) que nous réussirons à endiguer cette pandémie qui fait tant de ravages. ‌‌

Pourtant, le confinement a bien évidemment du bon. Il nous permet de nous recentrer sur l’essentiel, de redécouvrir des plaisirs simples : cuisiner, faire des activités manuelles, se cultiver, passer du temps avec nos proches. ‌‌

Mais lorsqu’on vit seul(e), le quotidien est un peu plus difficile à vivre et ressemble à une séquence du film Deux moi de Klapisch, les sorties en moins. ‌‌

La vie semble s’écouler au ralenti, chaque soirée est plus ou moins similaire, à regarder Netflix, à jouer aux jeux-vidéos, à s’abreuver de news en scrollant alors qu’on préférerait boire une bière en terrasse, à écouter la clameur des noctambules. Les murmures de la ville, les néons fugitifs des voitures qui parcourent les grands boulevards semblent déjà lointains.

Personne ne devrait faire face à cette épreuve en solitaire. ‌‌

Alors comment garder le contact avec les autres, lorsqu’on vit confiné(e) et seul(e) ? Doit-on renoncer à sa vie amoureuse lorsqu’on est confiné(e) ? Comment peut-on rencontrer quelqu’un en plein confinement ? Est-il possible de créer de nouveaux liens à distance ?‌‌‌‌

La technologie pour contrer la solitude ‌‌

Certains vivent seul(e) et s’habituent facilement aux nouvelles lois du confinement. D’autres commencent à trouver le temps très long et se désolent du manque d’affection. Les célibataires ont le sentiment de devoir renoncer à leur vie amoureuse pendant une durée indéterminée. Julie nous explique qu’elle vient de rencontrer quelqu’un. “Nous nous sommes vus deux fois. C’était à chaque fois génial. Mais voilà, le confinement a été annoncé, et depuis c’est assez difficile d’envisager l’avenir.” Célibat rime donc avec incertitude et questionnements en cette période trouble. ‌‌

Lorsque vous vous ravitaillez au supermarché, vous vous surprenez peut-être à faire la conversation à la caissière, vous qui étiez si pressé(e) habituellement. Vous aussi avez envie de partager des anecdotes du quotidien, même insignifiantes. Mais voilà, dès que vous rentrez le soir, vous vous retrouvez face à vous-même. ‌‌

Pourtant, avec tous les moyens technologiques que nous possédons, les possibilités de garder le lien intact sont infinies. D’ailleurs, vous avez sûrement déjà commencé à faire des apéros vidéos avec vos amis à l’aide de la fonction caméra de Messenger ou d’autres applications popularisées par le confinement (on pense à Houseparty).‌‌

Il ne vous a sûrement pas échappé que les Chinois, pour faire face à la solitude et l’absence de concerts en live, ont organisé des sessions clubbing à distance et des live concerts à l’aide d’internet et d’une webcam. ‌‌

Oui, mais pour faire une rencontre amoureuse, me rétorquerez-vous, c’est compliqué. ‌‌

Permettre aux célibataires de se rencontrer : le pari d’Abricot ‌‌

Face à la situation actuelle du confinement, l’ambition de l’équipe d’Abricot n’a pas changé et pour épauler ses utilisateurs, elle s’est réunie dans la love-room pour travailler d’arrache-pied et lancer un système de live-dating. ‌‌

Le principe est simple, le live-date, c’est un rendez-vous en visioconférence dans le “Bunkoeur”, une room visiopersonnalisée sur le site Abricot. L’équipe d’Abricot a aussi designé plusieurs fonctionnalités pour rendre l'expérience cool et agréable. ‌‌

En effet, la fenêtre de visioconférence bénéficie de quelques particularités qui devraient achever de convaincre les plus sceptiques : ‌‌

  • une ambiance personnalisée dans chaque “Bunkoeur”, pour atténuer le côté formel de l’approche ;
  • la présence d’un ice-breaker pour lancer des questions drôles destinées à détendre l'atmosphère ;
  • une playlist collaborative, afin que chacun puisse choisir sa propre musique durant le rendez-vous online et se relaxer.‌‌‌‌

Dès que vous obtenez un match, vous avez la possibilité de choisir un créneau, comme avant.

Puis le jour J, vous devrez vous connecter sur Abricot pour démarrer une conversation vidéo avec votre date. ‌‌

Alors, revêtez votre plus belle chemise, installez-vous avec un bon verre de vin ou une bière et datez comme si vous étiez dans un bar. ‌‌‌‌

L'opportunité d'organiser un vrai rendez-vous malgré le confinement !‌‌

N’hésitez pas à pousser la logique jusqu’au bout en mangeant en même temps comme si vous étiez au restaurant avec votre prétendant(e). Abricot s’associe à Nestor avec un partenariat teinté de générosité. Vous pouvez y commander votre dîner (entrée, plat, dessert) et 5% des bénéfices seront reversés à l’Assistance Publique aux Hôpitaux de Paris pour soutenir nos héros en blouses blanches ! Faites votre BA tout en partageant un dîner aux chandelles (ou presque).

Alors certes, cela ne vaut pas un effleurement du bout des doigts, ou un baiser échangé, mais la lenteur a aussi ses avantages. ‌‌

Le bénéfice de la lenteur dans une société qui va vite‌‌

Nous nous plaignons souvent de la vélocité du monde dans lequel nous vivons et en particulier des relations éphémères, nouveau mal du 21ème siècle, démocratisé avec la démultiplication du choix et des opportunités qu’offre internet. ‌‌

Cette période de confinement nous oblige désormais à faire les choses plus lentement, à apprendre à se connaître par des moyens détournés, à sortir des sentiers battus… ‌‌

Adrien, 29 ans, nous raconte qu’il a souvent tendance à aller vite dans ses relations et finit par déchanter. “Avec le confinement, je me dis que je vais peut-être aller moins vite dans mes relations, c’est-à-dire apprendre à connaître une personne, ses goûts, sa manière de voir le monde avant de passer à la partie charnelle et le regretter ensuite car mon intérêt s’est vite émoussé. Je me dis que ça a peut-être du bon, et que, pour une fois, avec les live-dates et les conversations téléphoniques, je n’aurais pas d’autre choix que de “passer du temps” à distance avec quelqu’un avant tout rapprochement physique”. ‌‌

En effet, cette distanciation sociale pourrait faire émerger des prises de conscience sur des comportements jusque-là irrépressibles. ‌‌‌‌

null

S’adapter en essayant de nouveaux moyens de faire connaissance ‌‌

Même si la situation ne semble pas aisée, les outils technologiques nous permettent de garder le contact avec les autres et même plus. Alors, pourquoi ne pas regarder le même film que son prétendant(e) puis en profiter pour en débattre ensuite ? Regarder la même série et en discuter ? Ou encore, s’écrire de longs e-mails pour reproduire une relation épistolaire tout en s’amusant de la situation ? Jouer en duo à un jeu ou cuisiner ensemble en vidéo peuvent aussi être des moyens agréables de tirer profit de cette situation inédite.‌‌

Et si vous n’avez pas encore décroché de live-date, pourquoi ne pas en profiter pour mettre à jour votre profil Abricot ainsi que vos photos ? Désormais, vous ne pourrez plus arguer que le temps vous manque. 😉

Finalement, le Covid-19 et le confinement auquel il nous oblige remet quelque peu en cause certaines de nos perspectives. Lorsque le quotidien aura retrouvé sa saveur originelle, la période passée permettra peut-être de faire éclore de belles histoires qui s’inscriront dans la durée, avec l’ingrédient magique du rapprochement physique propice à l’amour. Des histoires épurées, commencées très simplement, avec... une webcam, un sourire et… un abricot. En tout cas, nous, on y croit très fort. ‌‌‌‌‌‌

Plus d’infos sur le live-date 🍑‌‌

Déja inscrit sur Abricot?

L'app de dating detox

Tu veux recevoir nos dernières news

Inscris-toi à notre Newsletter